Bee : dispositif mobile et connecté de suivi pour diabétique

La société suisse Vigilant a mis au point dispositif de suivi du taux de glycémie et des injections depuis le smartphone : Bee. Découverte.

Aujourd’hui, le nombre de diabétiques ne cesse d’augmenter. Aujourd’hui en France, on évalue à 3,5 millions le nombre de personnes atteintes de diabète. Je vous ai présenté récemment l’initiative de la société suisse Vigilant avec son objet connecté pour accompagner les patients diabétiques : la seringue connectée Vigipen.

Vigilant poursuit le développement de dispositif pour accompagner le patient diabétique avec le lancement de Bee. Ce nouveau dispositif permet à son utilisateur de gérer son diabète grâce à un lecteur qui assure le suivi de son taux de glycémie ainsi que ses injections d’insuline et ce, depuis le smartphone.

bee

De petite taille, longueur de 110 mm et largeur de 24,5 mm, ce dispositif Bee peut être utilisé seul ou alors directement fixé sur un stylo injectable à insuline. L’application mobile dédiée, compatible sous Android et iOS, offre la possibilité d’enregistrer les taux de glycémie ainsi que les quantités d’insuline injectées par le stylo connecté. Elle permet également au patient de gérer un carnet de suivi complet avec les données enregistrées et des paramètres d’alerte.

Ce dispositif Bee s’adresse aussi bien aux parents ayant un enfant atteint de diabète que des patients diabétiques âgés. L’intérêt pour le patient est que les données sont directement visibles à tout moment et en tout lieu sur le smartphone via différents graphiques.

Source :Vigilant

Publicités

Terraillon lance l’application Wellness Coach

La société Terraillon lance une nouvelle application associant coaching et conseils personnalisés autour du bien être et de la santé connectée : Wellness Coach.

Très implanté sur le marché du quantified self, et leader en France sur le marché du pesage, Terraillon  se lance dans la création d’application et de services : impédancemètres, traqueurs d’activité, tensiomètres, podomètres et désormais balance de cuisine connectée…

Au cœur de l’écosystème de ses produits connectés, Terraillon lance une application de rupture qui allie coaching et conseils personnalisés : Wellness Coach.

Terraillon-Application-Wellness-Coach

Développée et designée en France par l’agence de marketing mobile Phonevalley, cette application propose une toute nouvelle approche pour le consommateur qui va au-delà de simple courbes de données. Wellness Coach propose :

  • des conseils personnalisés qui s’accordent avec les objectifs de l’utilisateur suivant 3 thématiques différentes : Gestion de la ligne / Zen / Forme et vitalité.
  • des informations sur les paramètres de santé : IMC, impédancemétrie, etc, pour mieux les appréhender.
  • un niveau d’analyse très détaillé permettant d’afficher sur un même graphique les courbes de masses graisseuse et musculaire ou encore de suivre ses apports énergétiques au quotidien grâce à la nouvelle balance de cuisine connectée NutriTab.

Pour cette nouvelle application, Terraillon s’est appuyé sur des spécialistes de la santé et de la nutrition. Wellness Coach se positionne comme la seule application sur le marché à regrouper à la fois les dépenses et les apports énergétiques, le suivi du poids et des différentes masses avec des conseils personnalisés et un coaching premium de 3 mois.Avec ce service, Terraillon offre un véritable accompagnement à l’utilisateur.

A noter que Wellness Coach est compatible avec l’application Health d’Apple qui permet de gérer son activité physique de A à Z : mesurer sa fréquence cardiaque, les calories brûlées, etc… L’utilisateur pourra ainsi suivre l’évolution de sa santé et de sa forme à travers ces deux applications.

Terraillon-NutriTabCette application se positionne , avec deux innovations produits :

  • la balance de cuisine nutritionnelle connectée NutriTab qui calcule la valeur nutritive de chaque aliment pesé (calories, glucides, lipides, protéines, fibres et sodium) et permet de suivre ses apports énergétiques au quotidien grâce à une synchronisation automatique des données sur l’application Wellness Coach.
  • le pèse-personne connecté Web Coach Easy View avec écran déporté pour une lecture facilitée des données (poids, masses graisseuse, hydrique, musculaire et osseuse) .

apple store &   Android app on Google Play

Source : Terraillon

Enquête : les Français et la santé connectée

Le portail de vente en ligne de produits de santé 1001Pharmacies.com a lancé un sondage auprès des Français sur leur ressenti face à objets connectés dans le domaine de la santé. Découverte.

santeconnecteeLe marché des objets connectés est en pleine expansion et le domaine de la santé est un champs de développement immense. Pour connaître les ressentis des Français face au développement de la santé connectée, le site 1001Pharmacies.com a lancé un sondage auprès de ses visiteurs*.

Pour Cédric O’Neill, Pharmacien et co-fondateur de 1001Pharmacies.com, « de plus en plus d’objets sont connectés à notre corps. Ces produits s’immiscent dans notre quotidien, avec pour objectif principal d’améliorer notre santé : pour garder la forme, pour améliorer ses performances, pour prévenir des maladies, pour diagnostiquer l’arrivée précoce de pathologies, etc. Pour l’instant, ces objets sont encore très peu utilisés, notamment à cause de leurs prix prohibitifs. Cependant, énormément de développements sont réalisés, et l’engouement qu’ils suscitent pousse à croire qu’ils deviendront rapidement indispensables aux utilisateurs. Mais que pensent vraiment les consommateurs de ces innovations technologiques ?».

Avec 99% de personnes intéressées par ces objets connectés, inutile de se poser la question de leur appétence pour ces nouveaux produits.  L’utilisation potentielle de ces derniers, quant à elle, diverge considérablement en fonction des personnes. Deux grandes tendances ressortent : le suivi des activités sportives et des performances, ainsi que la prévention de certaines maladies intéressent tous deux prioritairement 65% des personnes interrogées. Le suivi de la qualité du sommeil et le diagnostic de certaines pathologies, quant à eux, attireraient une personne sur deux.

Utilisation des objets connectés :

Santeconnectee1

Pour le suivi de certains paramètres biologiques et la prévention de maladies, les sondés restent cependant très réfractaires à l’autorisation d’implants de dispositifs médicaux. Ainsi, seulement 12% seraient prêts à accepter l’implantation d’une puce qui mesurerait les principaux paramètres biologiques nécessaires au pronostic de certaines maladies. Cependant, 49% accepteraient tout de même de le faire, en cas de réelle nécessité et sur prescription d’un médecin.

Santeconnectee2

Inquiétude autour des données de santé

Le développement de ces objets connectés soulève de nouvelles problématiques quant à la sécurité des données récoltées. En effet, un réel problème éthique se pose sur la gestion de toutes ces données. Car si elles peuvent être analysées pour améliorer la compréhension de certaines maladies, des personnes mal attentionnées peuvent également s’en servir à mauvais escient et être la cause de discriminations. Un trouble qui inquiète près de 70% des sondés.

Top des objets de santé connectée

Parmi les univers qui sont plébiscités par les consommateurs d’objets connectés, 5 catégories arrivent en tête : coach d’activité physique, auto-mesure de la tension artérielle, surveillance du bébé, suivi du sommeil et poids.

  1. Coach d’activité physique
  2. Auto-mesure tension artérielle
  3. Surveillance Bébé

Les bracelets ou montres qui mesurent l’activité physique sont aujourd’hui les objets connectés les plus demandés par les consommateurs. En santé, plus d’1 objet connecté sur 3 vendu est un «coach» mesurant l’activité physique et les performances. Ces objets permettent de mesurer le nombre de pas effectués par l’utilisateur, les distances parcourues, les calories brûlées ou encore les pulsations cardiaques. Certains permettent aussi  d’analyser la qualité du sommeil et de faire office de réveil.

*Méthodologie : Enquête basée sur l’analyse des comportements de 800.000 visiteurs uniques sur internet sur le site 1001Pharmacies du 1er janvier au 15 mars 2015, et sur un échantillon de 200 personnes hors Web représentatives de la population française âgées de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région des personnes interviewées.

Source : 1001Pharmacies.com

Qardiocore : premier électrocardiographe connecté

Un nouvel objet connecté santé fera son apparition dans les prochaines semaines permettant de mesurer l’activité du cœur: Qardiocore. Présentation.

Aujourd’hui la santé connectée a le vent en poupe avec l’apparition de nombreux objets connectés pour accompagner le patient dans son suivi, l’observance ou le professionnel de santé dans sa pratique médicale.

Dans cette tendance, la société Qardio lance le premier électrocardiographe connecté permettant de mesurer l’activité de son coeur : Qardiocore. Cet électrocardiographe connecté se place sur sa poitrine afin de mesurer l’activité du coeur.  Discret, il se porte sous un vêtement pour le conserver tout au long de la journée.

qardiocore

Qardiocore permet de faire soi-même ses électrocardiogrammes et de transmettre les données mesurées au sein d’une application dédiée sur son smartphone par Bluetooth.

L’objectif de cet objet connecté est donc de pouvoir surveiller son cœur au quotidien et d’accéder à un historique des données. Cette auto-surveillance quotidienne ne doit pas remplacer la consultation d’un médecin généraliste ou spécialiste mais permettre un réel suivi pour certaines pathologies cardiaques.

qardiocore-1

Cet objet devrait être lancé au cours du printemps 2015.

Source : Qardio

 

Withings lance le Withings Health Institute

Le leader Français de la santé connectée Withings a lancé il y a quelques semaines son institut d’études baptisé Withings Health Institute. Découverte.

Aujourd’hui, la santé connectée constitue une révolution pour la prise en main de sa santé et l’avènement d’une médecine préventive, prédictive et personnalisée. La donnée a une place fondamentale dans ce véritable changement de paradigme pour la médecine. L’analyse des données issues de la santé connectée doit permettre d’optimiser chaque jour le pilotage du système de soins.

Face à ce constat, la société Withings a lancé il y a quelques semaines le Withings Health Institute qui œuvre à la diffusion d’études inédites pour accélérer la révolution de la santé connectée.

Withings-health-institute

Il s’agit d’un portail unique destiné à la diffusion des nouveaux savoirs générés par les objets connectés, élaboré en collaboration étroite avec des médecins et des instituts de recherche pour offrir au public des analyses pertinentes élaborées selon des méthodologies scientifiques rigoureuses. On y trouve des analyses inédites élaborées par Withings, les dernières actualités de la santé connecté et des résultats d’études scientifiques. Citoyen, chercheur, médecin, décideur public, chacun y trouvera un contenu éclairant sur les nouveaux usages.

Cette plateforme met à disposition des internautes une bibliothèque de ressources où l’on peut consulter et télécharger ebooks, livres blancs, infographies…autour de du quantified self et de la santé connectée. On y trouve des études et livrables développés par Withings autour de l’activité, du sommeil ou du poids et des ressources externes permettant un meilleur éclairage.

Un livre blanc sur la santé connectée

withings-livre-blanc-sate-cParmi les ressources mises à disposition, Withings propose un livre blanc sur la santé connectée en collaboration avec des médecins spécialistes de l’automesure, qui dresse un panorama des nouvelles pratiques médicales issues de la révolution de la santé connectée.

Il fait le point sur la littérature scientifique et médicale, et détaille les bienfaits de l’automesure. Il analyse le changement de paradigme pour le système de soins, le potentiel en matière de gestion des maladies chroniques et l’évolution attendue dans la relation médecin-patient. Enfin, il formule plusieurs propositions pour accélérer l’avènement d’une médecine préventive, personnalisée et prédictive.

Un Observatoire de l’activité physique

Withings a également mis en place un Observatoire de l’activité physique, véritable outil de veille en temps réel sur le niveau d’activité physique des Français. Les données de cet observatoire sont issues des mesures des trackers d’activité de la gamme de produits Withings.

Cet observatoire permet de suivre en temps réel la prévalence des principaux facteurs de risque liés aux modes de vie : la sédentarité, le surpoids et l’obésité ou encore la pression artérielle élevée. On y trouve de façon interactive les données et informations exclusives recueillies auprès de la communauté Withings. Quelle région française est la plus touchée par le phénomène de sédentarité ? Toutes les tranches d’âge sont-elles concernées ?

observatoire-withings

Prochainement, l’observatoire sera complété des données de la communauté concernant la pression artérielle et la masse corporelle.

Source : Withings

L’Ordre des Médecins publie un livre blanc sur la santé connectée

Le Conseil National de l’Ordre des Médecins a publié un livre blanc sur la santé connectée qui a vocation à enrichir le débat public. Présentation.

Livre-blanc-CNOMA l’occasion d’une Matinée-Débat le 03 février dernier à Paris sur « les enjeux de la santé connectée », le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM) a présenté son nouveau livre blanc consacré à la santé connectée.

Le CNOM observe avec intérêt que le débat sur la santé connectée s’est ouvert à la CNIL, dans des cercles de réflexion consacrés au numérique, dans les institutions du monde de la santé et au sein même de la Commission européenne.

Ce livre blanc n’apporte pas des réponses péremptoires mais pose des interrogations éthiques et déontologiques dans l’accompagnement des évolutions de nos sociétés et y apporte des éléments de réflexion.

A travers ce document, le CNOM se prononce pour une régulation de la santé connectée mais pas restrictive. L’idée serait de pouvoir informer l’usager pour qu’il puisse s’y retrouver dans tous ces objets connectés et d’assurer la protection des données personnelles.

Dans ce livre blanc, le CNOM formule six recommandations :

  1. Définir le bon usage de la santé mobile au service de la relation patients-médecins
  2. Promouvoir une régulation adaptée, graduée et européenne
  3. Poursuivre l’évaluation scientifique
  4. Veiller à un usage éthique des technologies de santé connectée
  5. Développer la littérature numérique
  6. Engager une stratégie nationale de e-santé

Revivez le livetweet de la matinée-débat « Les enjeux de la santé connectée »

Source : Conseil National de l’Ordre des Médecins

Sur le même sujet :

Biostamp : patch connecté pour suivre sa santé

La start-up MC10 développe, en partenariat avec Ericsson, un patch intelligent faisant office de carnet de santé :  Biostamp. Présentation.

Le web symbiotique, à savoir la fusion entre le corps et l’écosystème numérique, commence peu à peu à émerger. Son objectif est de gommer au maximum les interfaces technologiques afin d’en avoir une utilisation naturelle sans y penser.

Dernier exemple en date, le développement du patch connecté Biostamp par la start-up MC10 Inc en partenariat avec la société Ericsson. Ce patch,  aussi large que deux timbres-poste, permet de transmettre de multiples informations sur le corps : température, rythme cardiaque, sommeil…

biostamp

Placé n’importe où sur le corps, ce patch relève à partir de capteurs de nombreuses informations sur l’état de santé de l’utilisateur : température du corps, rythme cardiaque, mouvements, qualité de son sommeil… Ces données récoltées sont colligées dans une application dédiée et peuvent être partagées avec son médecin.

Découverte en vidéo :

En cours de développement, aucune date de lancement n’a encore été communiquée, ni son prix.

Source : MC10