Hacking Health Camp 2015 : émergence de solutions d’avenir

Pour sa 2ème édition, le Hacking Health Camp, organisé par l’association Alsace Digitale a concentré idées et talents pour inventer le futur de la santé. Retour sur une nouvelle réussite.

HHCampSous le slogan « S’inspirer, Apprendre, Agir », le Hacking Health Camp a réuni du 19 au 22 mars près de 600 personnes pour préparer le futur de la santé.

Future of Health : exploration du futur de la santé

Les conférences de la première journée, « Future of Health », ont permis d’explorer la santé de demain et les enjeux associés en répondant à différentes interrogations sur la place du digital dans l’évolution des secteurs de la santé et l’émergence d’une médecine connectée et personnalisée.

Des personnalités de renommée internationale ont notamment échangé sur leur conception du futur de la santé lors du rendez-vous Future of Health. Pour Uwe Diegel, Président de iHealth, « la scène de la santé va radicalement changer en 2015 ». Béatrice Falise Mirat, Spécialiste des systèmes d’informations, explique quant à elle, « une fois les données de santé produites, il faut les partager. C’est une (r)évolution dans le monde médical ». Enfin Zayna Khayat, Directrice de l’accélérateur MaRS EXCITE à Toronto, a précisé que « dans l’avenir immédiat, la nanotechnologie, la robotique, l’impression 3D de parties du corps … tout cela permettra de prolonger considérablement la vie ».

Health Data Day : le Big Data au coeur des échanges

Le « Health Data Day », la deuxième journée,  était placée sous le signe du Big Data : face aux défis « politiques et économiques considérables » que vont entraîner les big data, comment se positionner ? comment s’en emparer ? comment protéger les données ?

Cette journée a mis en lumière les aspects technologiques et les questions importantes sur l’avenir du secteur de la santé. Les intervenants se sont exprimés sur les dimensions techniques, médicales et légales des données. Gilles Mazars, Directeur de l’Ingénierie de la plateforme SAMI chez Samsung Strategy et Innovation Center, a notamment précisé que « si vous n’êtes pas en mesure d’envoyer des données dans le Cloud, c’est une perte. L’objectif est de disposer de données accessibles partout. Tout peut être une donnée ! »

Autre temps fort de ces quatre jours, le Health Pitch Challenge. Onze start-ups venues de toute l’Europe, disposaient de 5 minutes chacune pour convaincre le public, composé de potentiels partenaires et investisseurs. i-Nside, le grand gagnant de la soirée, a ainsi été distingué et élu par le public présent. Premier instrument de télémédecine, i-Nside permet d’examiner à distance les tympans, le nez et la bouche. Couplé à un Smartphone, il est possible de transmettre instantanément des photographies à un médecin, lequel pourra, le plus souvent, réaliser un pré-diagnostic à distance.

Hackathon ou l’émergence des solutions d’avenir

Après ces conférences introductives pour explorer les enjeux de l’e-santé, les participants se sont lancés dans la folie du Hackathon. Solutions innovantes, prototypes audacieux, le Hacking Health Camp s’est achevé le dimanche 22 mars soir en ayant fait émerger des projets de grande qualité.

En moins de 54h, près de 300 participants ont collaboré en équipe sur 26 projets exclusifs ! Le Hackathon, point d’orgue de la manifestation, a vu émerger des rencontres, des alliances et des solutions d’une qualité exceptionnelle. Développeurs, professionnels de santé, designers et patients ont ainsi planché sur les problématiques pour élaborer des prototypes les plus innovants les uns que les autres.

Cette année, les thématiques de l’éducation thérapeutique et de l’observance se sont démarquées. Au final, 11 équipes ont été distinguées pour leur solution aussi remarquable que surprenante. Parmi elles, 4 grands vainqueurs :

  • Physio&Connect, analyse et enregistre des mouvements effectués par le patient via smartphone pour optimiser la rééducation : Meilleure solution destinée aux hôpitaux, Prix Interaction HealthCare, Prix BPiFrance
  • iPipi, assure le suivi urinaire au quotidien. N’attendez plus pour savoir : Prix Doctissimo, Prix Coup de Coeur du Jury, Prix du Public
  • DMP Mobile, se charge d’afficher les données structurées du DMP et soyons fous du DP, informations indispensables à l’urgentiste : Meilleure collaboration de Santé, Prix Samsung
  • Senometry, aide à combattre le cancer du sein par le Big Data : Meilleure Innovation, Prix BPi France

« Une fois encore, le succès du Hacking Health Camp a souligné l’importance d’allier la santé au numérique. De nouvelles perspectives prometteuses et de qualité ont émergé au cours de ces quatre journées intenses », explique Sébastien Letélié, organisateur du Hacking Health Camp. « Notre volonté était que cet évènement soit un rendez-vous majeur pour échanger et apprendre des expériences de chacun, et ainsi faire progresser le secteur médical. Aucun doute que la prochaine édition nous permettra d’entériner ces nouvelles pratiques et de renforcer les passerelles que nous établissons entre professionnels de santé et experts du numérique ».

Liste des lauréats

  • prix_01-2400x1350Meilleure solution pour les patients : Lud’Hôpital
  • Meilleure solution pour l’éducation en santé : KidMe
  • Meilleure solution clinique: DrugsSquare
  • Meilleure solution pour l’hôpital : Physio&Connect
  • Meilleure Innovation en santé : Senometry
  • Meilleure solution pour la collaboration en santé : DMP Mobile
  • Meilleure solution pour le système de santé: Palm V-DM
  • Meilleur Potentiel de réussite : FoodAlert
  • Prix iHealth: I Pill Good
  • Prix Doctissimo : iPipi
  • Prix Samsung : DMP Mobile
  • Prix Interaction Healthcare : Physio&Connect
  • Prix Sanofi : Secret Gifts of Bravery
  • Prix bpiFrance: Physio&Connect et Senometry
  • Prix Coup de coeur du Jury et Prix du public : iPipi

En savoir plus sur l’ensemble des projets

Novartis lance un hackathon e-santé

Le laboratoire Novartis lance en France, avec BeMyApp, un hackathon e-santé pour placer l’innovation au service du patient. Présentation.

Hackathon-esanteEn partenariat avec BeMyApp, le laboratoire Novartis s’engage pour améliorer le quotidien du patient atteint de diabète de type II et de pathologies oculaires avec l’organisation d’un hackhaton e-santé du 27 au 29 mars prochain.

Cet évènement s’adresse aux développeurs, makers, marketeurs ou designers pour créer des projets pour les patients atteints de diabète et de maladies de la rétine.

Au programme, une soirée Idéation le 20 mars à la Cartonnerie à Paris, au cours de laquelle des médecins et associations de patients viendront présenter les grands enjeux de la santé de demain. Puis un hackathon de 48h les 27, 28 et 29 mars à l’institut Pierre et Marie Curie de Paris sera organiser pour concrétiser en projets des idées et concepts pour accompagner les patients.

Ce concours, avec une dotation globale de 10 000 euros, est l’opportunité de venir rencontrer des professionnels éminents de la médecine ainsi que d’autres acteurs de la santé, et de participer à 3 mini conférences sur les thèmes du sommeil, de la nutrition et de la santé connectée.

Informations et inscription

Source : Novartis

A la découverte du Hacking Health Camp

Régulièrement, je vous propose de partir à la rencontre d’un acteur du digital santé en France.

Hacking Health et Alsace Digitale organisent la 2ème édition du Hacking Health Camp en France en mars 2015 à Strasbourg. Interview avec l’un des organisateurs Sébastien Letélié.

Bonjour Sébastien. Vous organisez du 19 au 22 mars prochain la 2ème édition du Hacking Health Camp. Quels sont les objectifs de cet évènement ?

seb2L’innovation en santé passera par le numérique, c’est un fait, par contre les innovations n’auront de potentiel que si elles sont pensées et conçues en collaboration avec une grande diversités de compétences : professionnels de santé, patients, développeurs, hackers, makers, designers, entrepreneurs, industriels, institutions publics et privés de santé. Avec Hacking Health et Alsace Digitale nous cherchons donc à créer des espaces pour favoriser les rencontres de ces acteurs dans un contexte permettant à chacun de trouver sa place.

Le hackathon est un format idéal pour passer à l’action et concrétiser la collaboration et les idées. L’esprit du “hacker” (au sens bidouilleur du terme et non du pirate) existe aussi chez les professionnels de santé, avec cet évènement nous essayons de montrer les avantage de cette approche aux participants.

Par ailleurs le rôle des partenaires et notamment des sponsors (Allianz, iHealth, Sanofi, Samsung, …) sera important pour accompagner les projets et les aider à aller de l’idée à la commercialisation en les aidants à accéder au marché.

Quelles seront les points forts du programme et les grandes nouveautés de l’édition 2015 ?

Nous avons voulu cette année donner plus d’ampleur à l’évènement. Faire un hackathon à plus de 250 n’est pas pertinent car cela engendrerait trop de projet à faire passer le dimanche. Par contre un temps de “préparation” et d’échanges avant le hackathon nous a paru être un bon moyen de favoriser l’émergence des idées.

Le concept de cette année consiste en 3 phases :

  • s’inspirer : avec une journée de conférences visionnaires sur le futur de la santé par des personnalités internationalement reconnues (Future of Health) suivie d’une soirée dédiée aux startups du domaine de la santé en présence d’investisseurs. Une sélection de startups présenteront leurs idées sous forme de pitch. Le public pourra voter avec des billets de banque virtuels. Le gagnant étant celui qui aura levé le plus d’argent (Health Pitch Challenge).
  • apprendre : avec une journée de conférences et d’ateliers sur la production, la consommation et l’analyse de données de santé sur le plan technique, médical et légal (Health Data Day).
  • passer à l’action : avec le hackathon du vendredi soir au dimanche soir et où professionnels de santé, patients, hackers et designers se retrouveront en équipe pour co-créer des prototypes à partir de défis soumis avant l’évènement (Health Hackathon).

De plus l’évènement sera international et accueillera des speakers et des participants venus du monde entier et plus particulièrement d’Europe. Il est pour nous indispensable de confronter ses idées et de collaborer au delà de nos frontières, seul moyen de créer des projets ambitieux qui adresseront des marchés les plus larges possibles.

Nous avons cette année un partenariat avec plusieurs acteurs européen qui nous aide à orienter les défis vers les besoins insatisfaits en santé en Europe. L’idée est d’avoir des projets ciblant des marchés identifiés pour leur donner un maximum de potentiel de réussite.

HackingHealthCamp

La première édition a été un franc succès. Qu’avez-vous retiré de cette expérience ?

En lançant l’idée du hackathon il y a plus d’un an, je pensais faire un évènement modeste ou l’on aurait pu être 100 au maximun. Au final 200 personnes sont venus de toute la france. Nous avons rencontré un fort enthousiasme avec des gens qui  voulaient contribuer à l’amélioration de la santé et entreprendre. Après l’évènement l’enthousiasme était d’autant plus fort et nous ne pouvions pas imaginer en rester là. Il est un fait que ce secteur va vivre des changements fondamentaux dans les prochaines années et il faut amener ces changements de la manière la plus efficace possible en commençant par collaborer.

L’évènement a permis à tous les participants de faire des rencontres intéressantes et qui ont abouti à des collaborations et dans certains cas à des contrats. Finalement au delà des projets et des idées c’est avant tout la communauté qui se crée autour de l’évènement qui est le plus intéressant pour les participants ainsi que la capacité à évaluer le product/market fit des idées échangées.

HH-support

Le thème de cette édition est consacré au Big Data et son impact sur le secteur de la santé. En tant qu’observateur de l’e-santé, quel est ton opinion sur le sujet ?

Le BigData est un mot très utilisé en ce moment mais finalement qu’est ce que le BigData au delà de l’accumulation d’un très grand nombre de données ? Que fait on de ces données et à quoi servent elles, c’est toute les questions auxquelles il faut encore répondre.

Il est vrai que les grandes entreprises américaines ont pris une avance considérable dans ce domaine en terme de stockage et de traitement mais finalement pour l’instant qu’est ce qu’il en est en terme d’innovation en santé ?

Watson aura beau être capable de répondre à vos questions à la place du médecin encore faudra t-il lui poser la bonne question.

Mon sentiment est que ces données ne seront utiles que si elles sont exploitées dans le cadre de projet bien construit et pensés pour réduire le coûts et améliorer la santé et que cela ne sera pertinent que si ces projet sont issues d’une collaboration.

N’oublions pas que l’enjeu fondamental reste le business model : qui paye ? Le BigData va amener la mise en oeuvre de nouveaux business model qui vont créer une rupture dans ce secteur. Nous pouvons tous y contribuer et en commençant par venir à l’évènement bien sûr.

Informations et inscriptions sur le Hacking Health Camp

Buzz e-santé est partenaire de Hacking Health Camp.

Hacking Health Camp : plus grand hackhaton santé européen

Hacking Health et Alsace Digitale organise la 2ème édition du Hacking Health Camp en France en mars 2015. Buzz e-Santé est partenaire de cet évènement. Découverte.

HackingHealthCampHacking Health Camp est un évènement international sur 4 jours qui vise à briser les barrières de l’innovation en santé. Il s’agit du plus grand hackhaton santé européen qui se déroulera du 19 au 22 mars 2015 à Strasbourg.

Chaque jour, un évènement crée un espace collaboratif entre professionnels de santé, designers, hackers, makers et entrepreneurs. Un évènement à destination de toutes les personnes intéressées par l’innovation en santé, inspirant professionnels de santé et professionnels du numérique sur leurs opportunités communes dans l’avenir de la santé. Cet évènement est conçu pour répondre aux principes suivants : s’inspirer, apprendre, passer à l’action.

L’idée est simple : l’inspiration étant l’essence même de la création, quoi de mieux que d’écouter des médecins, entrepreneurs et philosophes visionnaires et de rencontrer des startups qui ont déjà commencé à innover. Puis continuer sur un échange sur les données de santé et apprendre à identifier les opportunités tant techniques que médicales sur le sujet de la santé. Au final transformer tout cela en action en travaillant ensemble pour créer des innovations et inventer le futur.

Lors de la première édition, professionnels de santé, designers, développeurs, ergonomes et ingénieurs ont exprimés leurs besoins sur des sujets comme : l’éthique, les données de santé, l’intéropérabilité, quelles évolutions au niveau mondial du numérique en santé ? Où sont les limites technologiques ? Quelles solutions à propos des aspects légaux ? Quelles données existent, comment y accéder et les utiliser pour améliorer la santé pour répondre à la promesse du big data ?

Avec Hacking Health Camp vous trouverez des réponses à ces questions.

Qu’est-ce qu’un hackhaton ?

Évènement de 50 heures où “ceux qui utilisent” (les professionnels de santé) et “ceux qui fabriquent” (développeurs, designers, ergonomes et ingénieurs) collaborent sur des défis soumis avant l’évènement. Le dernier jour chaque équipe présentent un prototype fonctionnel à un jury et à toute l’assemblée.

Hacking Health c’est de l’expérimentation par la collaboration. Le concept se base sur le fait que la collaboration entre experts médicaux et technologiques amènera des solutions innovantes aux problématiques de santé. En concevant et en testant rapidement des prototypes il est possible d’identifier les quelques idées qui ont du potentiel et dans le même temps permettre aux autres d’apprendre plus et de l’appliquer à de nouvelles idées.

HH-support

Le thème de cette édition : le Big Data et son impact sur le secteur de la santé

C’est une évidence : les produits en santé, existants et futurs, doivent ouvrir leurs données pour mieux s’intégrer au reste du système de santé. En partageant ces données, le secteur de la santé reconnaît le large éventail de compétences requises, la diversité des besoins et des particularités à considérer pour répondre à ces besoins. Il est toutefois important de rester vigilant sur la sécurité des données de santé et leur préservation à l’égard de leur propriétaire. Nous devons évoquer l’ouverture des données dans un système de santé garantissant la sécurité des données de santé personnelles et permettant une amélioration de la prise en charge par une meilleure communication entre les outils. Si toutefois les données doivent être exposées à l’extérieur du système, cela doit être de manière anonyme.

Hacking Health Camp est le lieu de l’innovation par l’action et ambitionne de devenir le plus important évènement sur l’innovation en santé en Europe.

Information et inscription

Buzz e-santé est partenaire de Hacking Health Camp.

Source : Hacking Health Camp

 

Hackhaton e-santé DigitalHealthCamp : une première réussie !

L’association Alsace Digitale a organisé le premier hackathon e-santé en France du 28 au 30 mars 2014 à Strasbourg : le DigitalHealthCamp. Retour sur une première réussie.

digitalhealthcampUne première innovante en France s’est déroulée du 28 au 30 mars à Strasbourg : le premier hackathon dédiée à l’e-santé, le DigitalHealthCamp. Près de 200 personnes aux profils très différents sot venus participer à cet évènement : professionnels de santé, développeurs, designers…

Comme l’avait indiqué Sébastien Letélié, un des organisateurs de l’évènement, lors d’une précédente interview sur Buzz E-santé, « le principe consiste à réaliser des prototypes à partir de défis et en utilisant toutes les technologies possibles, ceci en un temps limité et sans s’arrêter. »

Retour sur le déroulé de ce hackathon avec Sébastien Letélié

Vendredi 17h : Arrivée des participants

10171883_605453766204515_1653914902_n200 inscrits affluent au HackingHealth@DigitalHealthCamp, le 1er Hackathon de France dédié à l’innovation en santé. Professionnels de santé, développeurs, designers, viennent parfois de loin pour vivre cette collaboration inédite.

Dès leur arrivée, l’effervescence des participants se ressent déjà : à l’enregistrement, les porteurs de défis commencent à échanger avec les participants pour exposer leur projet. Car plus tard, sur scène, ils ne disposeront que d’une minute chrono pour présenter leur pitch (la problématique de santé et la solution imaginée) à l’assemblée captive , et inciter les différentes compétences à choisir leur défi comme sujet de travail du hackathon. L’ exercice est difficile, mais un atelier d’entraînement a été mis en place avant la cérémonie d’ouverture, ce qui a permis de faire de très bons pitchs, parfois même émouvants.

Constitution des équipes

Après la présentation des 38 pitchs, tout le monde se retrouve dans le réfectoire. Là commence alors la partie la plus stratégique pour les porteurs de projets: recruter une équipe. L’enjeu est de taille : “si je constitue mon équipe, mon prototype a une chance de naître. Sinon, mon projet ne verra pas le jour ce weekend.”

Hélàs, certains ne parviennent pas à réunir une équipe ce soir là. Mais des contacts se créent et leur prouvent que néanmoins leur projet ne manque pas d’interêt, peut être dans d’autres circonstances ? …. La déception passée, ils rejoignent une autre équipe, vite emportés par l’enthousiasme ambiant.

D’autres choisissent de fusionner leurs projets, très proches au départ, pour mettre leurs compétences en commun. Et finalement, de cette étape naissent 19 équipes, soudées autour d’un projet, débordantes d’énergie créative.

Vendredi 23h : début des sessions de travail

14576_605454239537801_985191687_nLes équipes s’installent dans les salles et commencent à travailler. Les professionnels du coaching de groupe jouent un rôle fondamental dans la gestion des grandes équipes notamment celles qui ont fusionné et dans l’entente sur les objectifs et la collaboration. « Le marathon démarre vraiment à ce moment, lorsque les équipes se mettent au travail. »

Certains font déjà nuit blanche (les équipes de DoseWatch App et DoseWatch Benchmark).

Samedi matin : les coachs en action

Le samedi matin, au petit déjeuner, on se retrouve pour échanger sur les projets retenus. Les coachs commencent leur travail de fond pour aider les équipes en fonction de leurs compétences :

  • Elalami Lafkih expert en prétotyping est d’une grande aide lorsqu’il s’agit de réfléchir avec les équipes sur les usages et la finalité attendue du produit.
  • Les avocats Caroline Zorn et Pierre Desmarais interviennent de suite auprès des équipes pour lesquelles le cadre juridique impose de prendre une orientation spécifique.
  • L’équipe de designer de la Fabrique de l’hospitalité permet aux équipes d’affiner le design et de focaliser sur l’expérience utilisateur des solutions envisagées.

L’apport des coachs est fondamental à ce moment du hackathon.

Samedi après-midi : conférence et premiers scénarios

15h : une conférence inspirante avec Uwe Diegel : Président de iHealthLabs, son parcours et sa vision de la santé de demain donnent une dimension supplémentaire à l’évènement. Après cette conférence, chacun a pu se projeter à sa manière sur les possibilités de sa solution et envisager une suite ambitieuse.

17H30 : Chaque équipe présente un premier scénario de son prototype à un coach (ou un organisateur) pour leur pitch du lendemain : en 3 mn ils devront convaincre le jury que leur projet est une innovation qui répond bien à une problématique de santé. C’est bien une démonstration qui est demandée, pas une simple présentation.

Les équipes entament leur deuxième nuit de travail (cette fois-ci tout le monde veille), pour s’assurer d’avoir un prototype fonctionnel à présenter le lendemain.

Dimanche : place aux pitchs devant le jury et cérémonie de clôture

1526472_605454332871125_423624530_nLes équipes répètent leur pitch, testent leur prototype dans l’amphi et tentent de tenir un discours le plus percutant possible.

15h la cérémonie de clôture démarre. Certains tentent de gagner encore quelques minutes. La fatigue a laissé la place au stress et à l’enthousiasme : l’amphi est plein, on se tient même debout. L’ambiance est à son comble. Le DJ lance la musique qui rythmera les interventions. C’est parti.

C’est l’heure des pitchs : 3mn de démonstration et 2mn de questions, devant 11 juges .

19 présentations s’enchaînent, toutes de très grande qualité. Les spectateurs sont abasourdis par le travail réalisé en un week end et le font savoir dans leurs applaudissements, leurs ovations.

Les canadiens du mouvement Hacking Health international sont présents pour ce premier évènement sur le sol européen. Luc Sirois précise « Après avoir organisé une dizaine de Hacking Health au Canada je peux dire que la qualité des projets et des présentations sont parmi les meilleures que j’ai vu. Le potentiel est énorme en Alsace. »

Les projets retenus

Après 1h de délibération difficile les juges finissent par se mettre d’accord. 10 projets sont sélectionnés :

  • Meilleure innovation
    iJama : pyjama connecté pour analyser les troubles du sommeil
  • Meilleur potentiel de réussite
    DoseWatch App  : analyse et suivi des exposition aux rayons X d’imagerie médicale
  • Meilleure solution pour la collaboration en santé – Prix Alsace Innovation
    WizzVet, téléexpertise vétérinaire
  • Meilleure solution visant la silver économie
    Eneid : réseau social pour la personne agée dépendante et son entourage
  • Meilleure solution clinique – Prix Wellfundr
    FlashMed : gestion des risques liés à l’automédication
  • Meilleure solution pour l’éducation en santé
    NutriBird : serious game sur la nutrition destiné aux enfants
  • Meilleure solution pour le système de santé
    PréSecure : sécurisation de la prescription
  • Meilleure solution pour les patients – Prix Black Forest Accelerator
    ContAAct : carnet de liaison orthophoniste à destination des enfants autistes
  • Prix coup de cœur – Prix Alsace Digitale+ CCI Alsace
    iConsult : logiciel de pré-consultation médicale
  • Prix du public
    MedMatch : « Shazam » du médicament : reconnaitre un médicament en le prenant en photo
    NutriBird : serious game sur la nutrition destiné aux enfants

« Depuis le début de la semaine je réponds à des mails de remerciements et de félicitations. J’ai vraiment l’impression d’avoir contribué à un changement. Je suis vraiment heureux de voir le potentiel de création et d’innovation que les gens peuvent avoir quand ils travaillent ensemble dans un objectif commun » raconte Sébastien Letélié.

Il est toutefois fondamental d’accompagner les projets pour leur donner une suite et concrétiser ces innovations. Les prix d’accompagnements ont été mis en place dans ce but et nous suivrons les équipes.

La mixité des participants, l’apport des partenaires et les échanges tout au long du weekend ont permis de créer du lien et une meilleure compréhension de l’autre

La version 2015 est d’ores et déjà envisagé avec en plus d’un hackathon Hacking Health, une conférence TEDMED et un Health APIDays : une sorte d’entraînement pour consommer des données de santé.

Plus de photos sur la page Facebook Hacking Health

Source : Alsace Digitale

A la rencontre de Sébastien Letélié et du DigitalHealthCamp

Régulièrement, je vous propose de partir à la rencontre d’un acteur du digital santé en France.

L’association Alsace Digitale organise un hackathon e-santé du 28 au 30 mars 2014 à Strasbourg : le DigitalHealthCamp. Interview avec l’un des organisateurs Sébastien Letélié.

seb2Bonjour Sébastien. Peux-tu te présenter brièvement ?

Développeur et geek depuis l’adolescence, je me passionne à résoudre des problèmes en utilisant des nouvelles technologies. Il y a 10 ans, je me suis associé à une équipe pour développer une application web de gestion du dossier patient aux urgences  (ResUrgences, aujourd’hui intégré au groupe Berger-Levrault). C’est par ce biais que je suis rentré dans le monde de la santé.

Par ailleurs je fais parti de l’équipe d’Alsace Digitale, une association dont la mission est de promouvoir l’économie numérique et l’entreprenariat en Alsace. L’idée principale est de faire bouger le statu quo dans tous les domaines en utilisant des approches innovantes (co-working, barcamp, hackathon, …).

A l’initiative d’Alsace Digitale, vous organisez la première édition du DigitalHealthCamp. De quoi s’agit-il ?

Une grande partie de mon travail consiste à collaborer avec les équipes médicales pour améliorer le produit selon leurs besoins. Cela m’a amené à constater un déficit important en termes d’innovations technologiques dans ce secteur. Avec mon profil « santé » je me suis demandé si d’associer mes connaissances et mon réseau avec la mission d’Alsace Digitale n’aurait pas un intérêt. De la a émergé l’idée d’un évènement où l’on ferait collaborer des professionnels de santé, des développeurs et des designers pour créer des solutions innovantes à partir de problématiques réelles remontées par les professionnels de santé eux-mêmes.

Le hackathon est le format qui m’a paru le plus approprié pour mettre en place cet événement. Le principe consiste à réaliser des prototypes à partir de défis et en utilisant toutes toutes les technologies possibles, ceci en un temps limité et sans s’arrêter. Pour avoir participé à ce genre d’évènement l’émulation et la créativité qui y bouillonne sont vraiment productives et montrent la capacité que des équipes peuvent avoir pour trouver des solutions innovantes rapidement.

Concrètement cela se déroule sur un week end, du vendredi soir au dimanche soir. Le vendredi soir des équipes se constituent autour des défis proposés. Elles ont ensuite jusqu’au dimanche 16h pour réaliser un prototype. Tout le long du week end des coach techniques, médicaux et des spécialistes du design et du marketing viendront épauler les équipes. Elles doivent au final présenter ce prototype à un jury composé de professionnels de santé, d’entrepreneurs et d’ingénieurs. Au final il y aura plusieurs prix et des récompenses. Nous sommes encore en train de finaliser cette partie. Les critères de jugement seront publiés avant l’évènement.

Quels sont les objectifs de cet évènement ?

Principalement révolutionner le monde de la santé en adoptant une démarche collaborative et constructive. Mais aussi créer des startups dans ce secteur qui viennent perturber le marché. Sans oublier l’amélioration de la prise en charge des patients et de la qualité des soins en aidant les équipes médicales à mieux travailler.

Cet événement a aussi l’ambition de faire bouger les lignes en terme de collaboration et de conception de solutions. C’est une première approche permettant de changer la manière de travailler et la culture dans ce domaine pour faire collaborer les acteurs directement et aboutir à des solutions efficaces rapidement.

Quels seront les moments forts de ce hackathon e-santé ?

J’aurais tendance à dire que tout le week end sera ponctué de moments forts. Cependant le vendredi soir, il sera très intéressant de voir les équipes se constituer autour des projets, l’énergie et la motivation seront les principaux facteurs de rassemblement. Le dimanche soir sera surement le moment le plus magistral puisque c’est à ce moment que les prototypes seront présentés au jury. Ce sera le moment le plus important de l’évènement.

Pourquoi cette association avec le mouvement international Hacking Health ?

Lorsque l’idée m’est venue, j’ai commencé par regarder sur Internet si d’autres n’avaient pas eu la même idée avant moi. J’ai alors constaté que les canadiens venait juste de se lancer et avec beaucoup de succès. Les motivations étaient les mêmes que les nôtres. J’ai pris contact avec eux pour leur demander des conseils. A ce moment ils étaient sur le point de lancer un mouvement mondial et c’est tout naturellement que nous nous sommes associés. L’apport en terme de visibilité et d’échanges collaboratif internationaux est un atout important pour les participants et les projets car la santé est un enjeu qui dépasse les frontières.

C’est eux qui fournissent la plate-forme de gestion des défis : le sparkboard. Permettant ainsi à tous de poster son défi et d’échanger avec les participants en amont de l’évènement.

L’équipe Hacking Health nous soutient et nous apporte leur aide via l’expérience de leurs évènements passés. Nous sommes en train de mettre en commun certaines ressources ainsi que des partenariats. Je serais d’ailleurs à Montréal pour le Hacking Health de février.

Observateur de l’e-santé en France, comment vois-tu évoluer l’e-santé dans les années à venir en France ?

Nous vivons les dernières heures de la pratique de la médecine traditionnelle. Le patient prend une place plus importante qu’auparavant car il a compris qu’il pouvait lui-même être l’acteur de sa santé et de son bien-être. Les freins sont nombreux lorsqu’un domaine aussi vaste que la santé subit des perturbations. Cependant la technologie est un atout et beaucoup d’entre nous l’ont compris qu’ils soient patient ou professionnel de santé. Reste qu’il ne faut pas se voiler la face, la technologie ne remplacera pas le rôle fondamental du médecin et des paramédicaux, elle viendra simplement (et j’insiste sur la notion de simplement) améliorer la manière d’échanger et de collaborer avec le patient.

Concrètement et pour prendre comme exemple un secteur que je connais bien, l’hôpital souffre d’une informatisation très retardée et inefficace. Construite autour d’impératifs réglementaires et non en collaboration avec les praticiens, c’est devenu une charge et non une aide. Ceci du fait principalement d’acteurs de grande taille dans l’incapacité d’innover et d’un contexte décisionnel qui ne pousse pas à la prise de risque et à l’innovation. Pourtant il n’y a aucune barrière technique, l’interopérabilité existe et elle est même internationalement reconnue et validée. Les nouvelles technologies sont là et elles viennent perturber l’existant, la pratique du BYOD en est un exemple flagrant. Les freins sont souvent politiques, humains culturels et ils vont bientôt tomber du fait de solutions innovantes qui par leur efficacité et leur performance rendront évidente leur adoption. Nous avons de plus la chance de ne pas avoir de barrière juridique ni sécuritaire car nous sommes les seuls au monde pour l’instant à avoir un cadre légal permettant d’héberger et de communiquer des données de santé à caractère personnel. Profitons en !

En savoir plus sur le DigitalHealthCamp

Première édition du DigitalHealthCamp

L’association Alsace Digitale organise un hackathon e-santé du 28 au 30 mars 2014 à Strasbourg : le DigitalhealthCamp. Présentation.

A l’initiative d’Alsace Digitale, association à but non lucratif créée en 2010 par des passionnés des nouvelles technologies qui a pour objectif de promouvoir l’économie numérique en Alsace, le  DigitalhealthCamp  se  déroulera  sur  un  format  original  et  innovant  : un hackathon.

Le temps  d’un  week­end,  plus  d’une  centaine  d’experts  en  nouvelles  technologies  et  de professionnels  de  la  santé  (praticiens,  entreprises,  chercheurs,  étudiants)  travailleront non-­stop jour et nuit pour tenter de prototyper des solutions TIC innovantes au service de la santé à partir de défis proposés. Des prix récompenseront les meilleures innovations.

digitalhealthcamp.eu

Cet événement se déroulera au sein de la Faculté de Médecine de Strasbourg les 28, 29 et 30 mars 2014.

L’objectif de cet événement innovant est clair : faire émerger des solutions TIC­ Santé innovantes  en  provoquant  des  échanges  et  collaborations  créatives  directes  entre “ceux  qui  fabriquent”  (les  développeurs  et  designers)  et  “ceux  qui  utilisent”  (les professionnels  de  santé,  les  praticiens  hospitaliers).

Toutes les informations sur cet évènement sont disponibles sur le site web digitalhealthcamp.eu.

Appel à idées !

  • Professionnel  de  la  Santé  (étudiants,  chercheurs,  praticiens,  médecins,  association  de patients, entreprises),  vous rêvez  d’améliorer les pratiques et la prise en charge des patients grâce aux TIC ? Proposez votre défi Santé !
  • Développeurs / Designers, vous maîtrisez  des technologies innovantes  et vous rêvez de résoudre des défis médicaux ?  Rejoignez une équipe et partagez votre créativité !

Source : Alsace Digitale