Pierre Fabre lance une application dermo-cosmétique pour les professionnels de santé

Le laboratoire Pierre Fabre Dermo-cosmétique annonce le lancement d’une application mobile destinée aux professionnels de santé pour faciliter le diagnostic et la prise en charge des réactions cutanées liées aux médicaments. Découverte.

appli_mobile_dermawebLe laboratoire Pierre Fabre Dermo-cosmétique met à disposition sur les sites Club Dermaweb, site de formation continue pour les médecins et Club Pharmaweb destiné aux pharmaciens, la base données Skin drug reactions base, qui recense les réactions cutanées imputables aux médicaments (toxidermies).

Pour répondre aux nouveaux usages de mobilité, le laboratoire lancera prochainement une version mobile de cette base qui offre un panorama riche (1500 dénominations communes internationales et 3000 pathologies dermatologiques décrites) et qui est constamment mise à jour avec les nouveaux médicaments, les données issues des congrès, de Medline ou les informations issues de professionnels.

Disponible hors connexion, elle sera utilisable partout et permettra aux professionnels de santé d’établir un diagnostic au chevet du patient.

A noter que cette application a été soumise, parmi 50 autres projets, au Jury du Festival de la Communication Santé 2014 et a remporté une médaille d’argent dans la catégorie « Communication médicale et hospitalière ».

La sortie de cette application est annoncée pour le mois d’avril 2015 et devrait fonctionner sur iOS, Androïd et BlackBerry.

Source : Pierre Fabre Dermo-cosmétique

Capote Riposte : application sur la contraception d’urgence

Pour sensibiliser sur la contraception d’urgence, le laboratoire HRA Pharma lance une application mobile ludique : Capote Riposte. Découverte.

capote_riposte1-350x500Après le serious game « Nuit Chaude Douche froide » lancé il y a quelques jours, le laboratoire HRA Pharma poursuit son dispositif digital pour sensibiliser le grand public sur la contraception d’urgence avec l’application mobile Capote Riposte.

Cette application se présente sous la forme d’un jeu dont l’objectif est d’empêcher des spermatozoïdes de s’échapper du plateau de jeu en leur lançant des préservatifs afin de les piéger. En répondant au quizz composé de questions sur la contraception, le joueur peut « gagner » une contraception d’urgence orale qui équivaut à une « nouvelle vie ».

L’objectif à travers des leviers ludiques et la mécanique du jeu est de mieux informer le grand public sur la contraception d’urgence.

apple store &   Android app on Google Play

Source : HRA Pharma

Participez aux Trophées de la e-santé 2015

Dans le cadre de la nouvelle édition de l’Université d’été de la e-santé, une nouvelle édition des Trophées de la e-santé est organisée. Présentation.

Organisée par Castres-Mazamet Technopole et le Centre e-santé / Platinnes, l’Université d’été de la e-santé rassemble chaque année à Castres plus de 500 participants, acteurs et décideurs du secteur santé/social et innovation technologique, pour débattre des usages, technologies et applications sur l’utilisation des TIC dans le domaine de la santé et du bien-être.

Universite-esante-2015

Dans le cadre de la 9ème édition de l’Université d’été de la e-santé, du 1 au 3 juillet 2015, les Trophées de la e-santé soutiennent et récompensent les solutions et les applications dans le domaine des technologies de l’information et de la communication pour la santé, valorisant ainsi la filère et les acteurs de la e-santé.

Les Trophées de la e-santé sont, non seulement, un observatoire vivant de l’innovation numérique en santé, mais aussi un réel label permettant d’identifier les champions de demain. Les Trophées de la e-santé ont su gagner au fil des années une légitimité internationale.

Ouvert aux entrepreneurs, chercheurs et professionnels de santé, français et internationaux, le dossier de candidature est disponible en téléchargement sur le site Universite-esante.com et peut être déposé jusqu’au lundi 18 mai 2015.

8 trophées pour récompenser l’innovation

Trophee-esante-2015« La e-santé est un secteur varié qui s’articule autour de nombreuses solutions, tant produits que services. Professionnels ou non, les acteurs eux-mêmes sont multiples. Nous avons ainsi déterminé 5 catégories et 3 prix spéciaux pour refléter au maximum la diversité des domaines d’applications des technologies à la santé, sans oublier les étudiants », déclare Virginia Doan, responsable de l’Université d’été de la e-santé.

5 catégories sont proposées :

  • Télémédecine (téléconsultation, téléexpertise, télésurveillance, téléassistance)
  • Autonomie et maintien à domicile (domotique, géolocalisation, détecteurs de chute…)
  • M-Health (applications mobiles & télémédecine mobile …)
  • Réseaux sociaux de patients ou d’acteurs de santé (portails internet/espaces de veille, d’échanges et de partage des connaissances patients / familles /accompagnants / soignants…)
  • Projets étudiants (projets réalisés par des étudiants dans le domaine de la e-santé)

3 prix s’ajouteront à ces catégories :

  • Grand Prix Pierre Fabre
  • Coup de coeur du jury
  • Prix des Internautes

Pour cette édition 2015, une audition publique des finalistes se déroulera le 1er juillet 2015, devant un jury d’experts, avec retransmission en streaming live sur tv-esante.com.

Pour connaître toutes les modalités d’inscription et découvrir l’Université d’été de la e-santé : www.universite-esante.com.

Source : Université d’été de la e-santé

MSD lance DiabetoPartner sur l’Apple Watch

MSD France lance la première application Apple Watch dédiée aux diabétiques, pour améliorer le suivi quotidien de leur maladie, en partenariat avec la Fédération Française des Diabétiques : DiabetoPartner. Présentation.

MSD_Diabetopartner_1Depuis le 24 avril, date de lancement de l’Apple Watch en France, MSD propose une nouvelle version de l’application mobile DiabetoPartner conçue pour l’Apple Watch. Créée en 2014, cette application offre aux patients diabétiques de type 2 de nombreuses fonctionnalités leur permettant de mieux suivre leur maladie au quotidien. Pour information cette application compte aujourd’hui 23.000 téléchargements.

Imaginée par des professionnels et des patients, cette application a été conçue pour répondre aux besoins des diabétiques, identifiés grâce à une enquête réalisée auprès de 4.000 membres de la Fédération Française des Diabétiques.

Plusieurs fonctionnalités proposées :

  • Notifications en temps réel avec rappel de rendez-vous et de prise de médicament
  • Synchronisation avec l’iPhone et notamment le HealthKit pour un suivi de l’activité physique
  • Suivi en un coup d’œil du taux de sucre dans le sang

Avec DiabetoPartner, l’Apple Watch devient un véritable compagnon santé au poignet. La version iPhone de l’application 100% connectée à l’Apple Watch offre des fonctionnalités complémentaires pour une expérience encore plus riche.

  • Conseils et informations pratiques de la Fédération Française des Diabétiques
  • Enregistrement des ordonnances et rappels des renouvellements
  • Carnet de suivi détaillé des bilans biologique

MSD_Diabetopartner_2

Source : MSD

 

Terraillon lance l’application Wellness Coach

La société Terraillon lance une nouvelle application associant coaching et conseils personnalisés autour du bien être et de la santé connectée : Wellness Coach.

Très implanté sur le marché du quantified self, et leader en France sur le marché du pesage, Terraillon  se lance dans la création d’application et de services : impédancemètres, traqueurs d’activité, tensiomètres, podomètres et désormais balance de cuisine connectée…

Au cœur de l’écosystème de ses produits connectés, Terraillon lance une application de rupture qui allie coaching et conseils personnalisés : Wellness Coach.

Terraillon-Application-Wellness-Coach

Développée et designée en France par l’agence de marketing mobile Phonevalley, cette application propose une toute nouvelle approche pour le consommateur qui va au-delà de simple courbes de données. Wellness Coach propose :

  • des conseils personnalisés qui s’accordent avec les objectifs de l’utilisateur suivant 3 thématiques différentes : Gestion de la ligne / Zen / Forme et vitalité.
  • des informations sur les paramètres de santé : IMC, impédancemétrie, etc, pour mieux les appréhender.
  • un niveau d’analyse très détaillé permettant d’afficher sur un même graphique les courbes de masses graisseuse et musculaire ou encore de suivre ses apports énergétiques au quotidien grâce à la nouvelle balance de cuisine connectée NutriTab.

Pour cette nouvelle application, Terraillon s’est appuyé sur des spécialistes de la santé et de la nutrition. Wellness Coach se positionne comme la seule application sur le marché à regrouper à la fois les dépenses et les apports énergétiques, le suivi du poids et des différentes masses avec des conseils personnalisés et un coaching premium de 3 mois.Avec ce service, Terraillon offre un véritable accompagnement à l’utilisateur.

A noter que Wellness Coach est compatible avec l’application Health d’Apple qui permet de gérer son activité physique de A à Z : mesurer sa fréquence cardiaque, les calories brûlées, etc… L’utilisateur pourra ainsi suivre l’évolution de sa santé et de sa forme à travers ces deux applications.

Terraillon-NutriTabCette application se positionne , avec deux innovations produits :

  • la balance de cuisine nutritionnelle connectée NutriTab qui calcule la valeur nutritive de chaque aliment pesé (calories, glucides, lipides, protéines, fibres et sodium) et permet de suivre ses apports énergétiques au quotidien grâce à une synchronisation automatique des données sur l’application Wellness Coach.
  • le pèse-personne connecté Web Coach Easy View avec écran déporté pour une lecture facilitée des données (poids, masses graisseuse, hydrique, musculaire et osseuse) .

apple store &   Android app on Google Play

Source : Terraillon

E-santé et les Français : un décalage entre attente et usage

La 4ème édition de l’étude Santé de Deloitte, réalisée avec l’Ifop, qui questionne les Français sur leur consommation de soins et de services santé vient de paraître. Découverte des principaux résultats.

Au cours de ce Baromètre Santé 2015, un panel de plus de 2 000 Français a été interrogé sur leur perception du système de santé en général, mais aussi sur l’évolution de leur budget santé, sur l’efficacité de la prévention, les attentes des complémentaires santé, et enfin sur le développement de la e-santé.

deloitte-ifopPrincipaux chiffres :

  • Satisfaction des Français de la qualité de leur système de santé (86%)
  • Néanmoins, 86% des Français anticipent une hausse des dépenses de santé restant à leur charge au cours des prochaines années
  • 54% des Français ont le sentiment que le nombre de médecins généralistes diminue dans leur région
  • 75% des Français sont satisfaits des remboursements de leur mutuelle sur les principaux postes de dépenses (consultation, hospitalisation…)
  • 70% des Français sont au courant de la généralisation de de la complémentaire santé
  • 48% pourraient avoir recours à une couverture supplémentaire auprès de leur mutuelle
  • Trois Français sur quatre attendent des services d’accompagnement au parcours de vie de la part de leur mutuelle
  • 62% des personnes ayant mis en place une action de prévention constatent une amélioration de leur santé
  • 40% des Français estiment manquer de moyens financiers pour agir sur leur propre santé
  • 1 Français sur 2 estime que le système de santé est en retard en matière de e-santé
  • 20% des moins de 24 ans seraient prêts à payer pour bénéficier d’une application mobile en matière de prévention mais 1 jeune sur 2 cite comme obstacle à l’usage de la e-santé la crainte quant à la confidentialité de leurs données personnelles
  • 42% affirment ne pas connaître précisément la nouvelle loi de santé

Une forte attente des Français autour de la e-santé

Un Français sur deux se montre partagé quant à la place qu’occupe le système de santé français en matière de e-santé et pointe du doigt son retard. Le premier bénéfice de la e-santé perçu par les Français réside dans l’amélioration de la coordination des professionnels de santé (81%). Plus de 3 Français sur 4 (77%) estiment également que la e-santé sera efficace pour mieux suivre des indicateurs biologiques de santé comme le pouls, la tension, le poids, mais aussi pour lutter contre les déserts médicaux par 2 Français sur 3.

Deloitte-esante-2015

 

En pratique :

  • 35% des Français déclarent consulter des sites Internet d’information en santé,
  • 14% disposent d’un Dossier Médical Personnel,
  • 8% ont installé sur leur smartphone des applications mobiles d’information en santé
  • 7% disposent de dispositifs médicaux communicants (objets connectés).

En revanche, près de la moitié des Français (47%) n’utilisent aucun de ces outils d’information médicale. En prime, 16% des Français seulement déclarent aujourd’hui échanger par e-mail ou SMS avec les professionnels de santé.

L’étude met pourtant en exergue que 87% des Français pensent qu’il serait intéressant que des applications mobiles viennent à proposer un contact facilité avec des services d’urgence. De même, 87% pensent qu’une aide à la prise en charge et au suivi de maladies spécifiques ou chroniques serait intéressante. En revanche, encore une très légère partie est prête à payer pour ces applications.

Enfin, en partant du principe que le secret médical et la confidentialité de leurs données médicales sont sécurisés, premier frein à l’utilisation de la e-santé (41% dont un jeune sur deux de moins de 24 ans), les Français se montrent en grande majorité favorables à son développement, et notamment à la transmission électronique de leurs résultats d’examen médicaux entre professionnels de santé (87%), au renouvellement d’ordonnances à distance (84%) et à la réception de leurs données médicales ou de leurs résultats d’examen sous format électronique (81%).

« Les Français croient au potentiel de l’e-santé et sont favorables à son développement : 4 Français sur 5 la jugent ainsi efficace pour améliorer la coordination entre les professionnels de santé. Toutefois, pour une mise en œuvre à grande échelle de l’e-santé, certains freins restent à lever, notamment l’inquiétude des jeunes face à la confidentialité des données », commente Mathieu Grosheny, Senior Manager Conseil Assurances de Personnes et Protection Sociale chez Deloitte.

Source : Deloitte

Salvum : application de formation au secourisme

La société Abeilles Multimédia SAS lance une application de formation ludo-éducative et multi-supports au secourisme : Salvum. Découverte.

salvum-logoEn suivant les recommandations de la Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises relatives à l’unité d’enseignement Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1), la société Abeilles Multimédia SAS met à disposition l’application Salvum permettant d’acquérir les notions élémentaires du secourisme.

Cette application permet à chacun d’apprendre comment réagir face à une victime et/ou un accident, savoir quel(s) geste(s) pratiquer et dans quel ordre. Elle propose plus de 200 mises en situation et plus de 1 500 retours pédagogiques.

SALVUM utilise des mécanismes addictifs ludiques et immerge l’apprenant dans des situations réalistes. L’intérêt est de rendre la formation attractive et de donner envie d’apprendre. L’univers graphique de l’application participe à cette approche ludique et réaliste.

salvum

Il s’agit également  d’un outil de révision. Une fois son parcours de formation terminé, l’apprenant a accès à l’intégralité du contenu (plusieurs centaines d’exercices). Ces informations sont triées par objectifs pédagogiques et notions élémentaires. L’apprenant peut réviser et maintenir ses connaissances à jour à tout moment.

L’application SALVUM a plusieurs objectifs :

  • permettre à chacun de se former de chez soi et à son rythme au secourisme ;
  • réduire le temps présentiel de formation à une demi-journée au lieu d’une journée
  • permettre aux formateurs de passer plus de temps à la pratique des gestes qu’aux aspects théoriques qui seront vus dans SALVUM ;
  • un outil de révision qui reste accessible 24h/24, 7j/7 même après avoir fini sa formation ;

Source :  Abeilles Multimédia SAS