Cardiosens : service d’évaluation et de suivi du risque cardiovasculaire

La société Smartsanté lance un nouveau service d’évaluation et de suivi du risque cardiovasculaire : Cardiosens. Présentation.

Le risque cardiovasculaire concerne tout le monde, il est la 1ère cause de handicap, la 1ère cause de décès chez les femmes et près d’1 actif sur 2 est concerné. Partant du constat qu’aujourd’hui les solutions technologiques existantes ne permettent pas un suivi global et personnalisé qui doit prendre en compte toutes les données de santé (hérédité, antécédents, médicaments…), la jeune start up Smartsanté lance un nouveau service d’évaluation et de suivi du risque cardiovasculaire : Cardiosens.

cardiosens

Ce service permet notamment :

  • d’évaluer pour connaître son risque : questionnaire en ligne, rapide et englobant toutes les composantes santé de la personne ; bilan cardiovasculaire complet et précis, accessible à tout moment et imprimable
  • de suivre pour améliorer sa santé : une analyse personnalisée des données de santé de l’utilisateur, un ensemble d’outils pour l’accompagner au quotidien, des conseils pratiques et contenus pédagogiques

Avec Cardiosens, Smartsanté s’adresse à différents types d’acteurs :

  • aux entreprises souhaitant proposer une solution innovante aux enjeux liés au risque cardiovasculaire et bénéficier d’une image positive auprès de leurs salariés
  • aux assureurs acteurs de santé souhaitant prendre le virage de la santé digitale en intégrant dans leurs offres des solutions à forte valeur ajoutée médicale

Présentation en vidéo :

Pour information, Smartsanté est une jeune start up qui a pour ambition de révolutionner l’accompagnement des malades chroniques grâce aux nouvelles technologies en santé.

Source : Smartsanté

La FFC lance une plateforme d’accompagnement santé : Ma Fedecardio

Pour apporter une information fiable et des réponses précises aux internautes, la Fédération Française de Cardiologie ouvre la 1ère plateforme d’accompagnement santé « Ma Fédécardio ». Découverte.

Pour accompagner les patients atteints de maladies cardiaques et informer le grand public, la Fédération Française de Cardiologie lance une nouvelle plateforme : Ma Fédécardio.

L’objectif de la FFC est que ce nouveau portail web documenté et sourcé devienne la référence dans le domaine de la prévention cardiaque. Pour cela Ma Fédécardio se positionne comme un véritable programme personnalisé de conseil et de coaching cardio sur différentes thématiques : alimentation, activité physique, stress, travail…

Mafedecardio

De la personnalisation

Par la création d’un profil, l’utilisateur suivre toutes les actualités ou sélectionner celles de son choix. Il peut personnaliser ces alertes suivant un degré d’importance, un objectif assigné…. Il peut enfin choisir différents modes de réception des informations, par email, par sms, sur son application mobile…

Concernant le contenu, le portail propose de retrouver toutes les actualités postées sur la toile concernant la santé cardiaque : nouveaux traitements, risques de l’apnée du sommeil, aliments bons pour le cœur, activités physiques à privilégier…

« J’aime mon cœur » : test en ligne pour évaluer son risque cardiovasculaire

Cette plateforme propose également un outil de prévention pour évaluer son risque cardiovasculaire : « J’aime mon cœur ». Ce test en ligne, conçu par des cardiologues bénévoles de la FFC, permet à l’utilisateur, en 3 minutes et avec une quinzaine de questions, de faire le point sur son alimentation,  l’influence du stress au travail…

test-coeur

Suite à ce test, l’utilisateur à la possibilité d’aller plus loin en s’inscrivant à un programme de coaching et en recevant des conseils personnalisés de cardiologues pour mieux prendre soin de son cœur au quotidien.

Source : Fédération Française de Cardiologie

Atouscore : application pour l’évaluation du risque cardiovasculaire

Le laboratoire Astrazeneca a lancé il y a quelques semaines une nouvelle application mobile dans le domaine cardiovasculaire : Atouscore. Découverte.

AtouscoreL’application mobile Atouscore s’adresse aux médecins généralistes et aux cardiologues afin de les accompagner lors de leurs consultations dans la détermination du risque cardiovasculaire de leurs patients en fonction des critères de risque spécifiques à chaque patient : sexe, usage du tabac, âge, pression artérielle…

Cette application propose différentes fonctionnalités :

  • Outil de détermination du risque de mortalité cardiovasculaire à 10 ans : sélection des caractéristiques du patient (âge, sexe, pression artérielle, etc.) et détermination du risque cardiovasculaire selon l’échelle SCORE.
  • Objectifs de LDL-c à atteindre : déterminer les objectifs de LDL-c que doit atteindre le patient selon les recommandations européennes et selon sa catégorie de risque cardiovasculaire.
  • Stratégie de prévention cardiovasculaire personnalisée : consulter les stratégies thérapeutiques à adopter selon le risque cardiovasculaire global et le niveau de LDL-c du patient.
  • Conseils hygiéno-diététiques : synthèse des mesures hygiéno-diététiques proposées par les recommandations européennes en vigueur afin d’accompagner le patient.

apple store &   Android app on Google Play

Source : Astrazeneca

Testez votre coeur avec la Fédération Française de Cardiologie

Pour la quatrième année, la Fédération Française de Cardiologie propose au grand public de faire le point sur son risque cardiovasculaire. Présentation.

Pour sensibiliser le grand public aux risques cardiovasculaires, la Fédération Française de Cardiologie lance l’opération « J’aime mon coeur, je me teste et je m’informe« .

jaimemoncoeur

Ce module permet en 3 minutes de tester son coeur à l’aide de questions simples sur l’alimentation, l’activité physique, le tabac, les situations à risque, le stress, le travail.

A la suite du teste, il est possible de laisser son adresse e-mail pour recevoir des conseils de santé et des informations par la Fédération Française de Cardiologie.

Source : Fédération Française de Cardiologie

Bon pour mon cœur : application pour patient dyslipidémique

Le laboratoire Astrazeneca met à disposition des patients dyslipidémiques une application mobile pour les informer sur les facteurs de risque cardiovasculaire : Bon pour mon coeur.

icone-bonpourmoncoeur2Pour accompagner les patients dyslipidémiques dans la gestion de leur maladie et les informer sur les facteurs de risque cardiovasculaire, le laboratoire Astrazeneca a lancé l’application Bon pour mon coeur.

Axée sur la prévention, cette application propose aux patients de tester leurs connaissances au travers de quiz et de s’informer pour mieux comprendre certains facteurs de risque cardiovasculaire.

Plusieurs thèmes sont abordés avec des réponses à ces simples questions : Que faut-il faire ? Que faut-il éviter ?

  • le cholestérol
  • l’alimentation
  • le tabac
  • l’activité physique
  • l’hypertension

apple store &   Android app on Google Play

Source : Astrazeneca

Le digital au coeur de la Fédération Française de Cardiologie

Très présente ces derniers mois sur le web et les médias sociaux, la Fédération Française de Cardiologie multiplie les initiatives digitales. Découverte.

Ayant conscience qu’elle ne pouvait faire abstraction des nouvelles technologies, la Fédération Française de Cardiologie alancé un certain nombre d’initiatives digitales au cours des derniers mois.

Une refonte du site institutionnel

Une nouvelle version du site www.fedecardio.org, plus esthétique et fonctionnel, a été lancé fin 2012, avec une meilleure ergonomie et une simplification dans la commande de documentation ou le don en ligne.

ffc-web

L’application mobile Cardio Info

Face à la montée en puissance des usages mobiles du grand public, la FFC a lancé l’application mobile Cardio Info, disponible sur Apple et Android. Cette application propose notamment de l’actualité, le don en ligne et un module permettant d’évaluer son risque cardiovasculaire.

L’opération « J’aime mon coeur »

Pour sensibiliser le grand public sur le risuqe cardiovasculaire, la Fédération Française de Cardiologie a mise en place en 2012 l’opération  « J’aime mon cœur », permettant aux internautes d’évaluer en ligne via un questionnaire leur risque cardiovasculaire.

Une forte présence sur les médias sociaux

Devenus incontournables, les médias sociaux font partis intégrantes de la stratégie digitale de la FFC avec notamment :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Source : Fédération Française de Cardiologie

Le meilleur du web santé – Février 2012

Découvrez les dernières nouveautés de l’Internet santé francophone au cours du mois de février 2012.

Sites Internet & Blogs

Nouveaux contenus et campagnes web

M-santé

Médias sociaux

E-santé

Evènements et perspectives

Si j’ai oublié quelques nouveautés, n’hésitez pas à m’en faire part…