Pierre Fabre lance une application dermo-cosmétique pour les professionnels de santé

Le laboratoire Pierre Fabre Dermo-cosmétique annonce le lancement d’une application mobile destinée aux professionnels de santé pour faciliter le diagnostic et la prise en charge des réactions cutanées liées aux médicaments. Découverte.

appli_mobile_dermawebLe laboratoire Pierre Fabre Dermo-cosmétique met à disposition sur les sites Club Dermaweb, site de formation continue pour les médecins et Club Pharmaweb destiné aux pharmaciens, la base données Skin drug reactions base, qui recense les réactions cutanées imputables aux médicaments (toxidermies).

Pour répondre aux nouveaux usages de mobilité, le laboratoire lancera prochainement une version mobile de cette base qui offre un panorama riche (1500 dénominations communes internationales et 3000 pathologies dermatologiques décrites) et qui est constamment mise à jour avec les nouveaux médicaments, les données issues des congrès, de Medline ou les informations issues de professionnels.

Disponible hors connexion, elle sera utilisable partout et permettra aux professionnels de santé d’établir un diagnostic au chevet du patient.

A noter que cette application a été soumise, parmi 50 autres projets, au Jury du Festival de la Communication Santé 2014 et a remporté une médaille d’argent dans la catégorie « Communication médicale et hospitalière ».

La sortie de cette application est annoncée pour le mois d’avril 2015 et devrait fonctionner sur iOS, Androïd et BlackBerry.

Source : Pierre Fabre Dermo-cosmétique

HTA : nouveau dispositif digital pour accompagner les patients

L’unité d’hypertension artérielle de l’Hôpital européen Georges-Pompidou met à disposition des patients souffrant d’hypertension artérielle un nouveau dispositif digital : Hy-Quest et Hy-Result. Découverte.

Fin 2014, à l’occasion de la Journée nationale contre l’hypertension artérielle, l’unité d’hypertension artérielle de l’Hôpital européen Georges-Pompidou, a dévoilé un nouveau dispositif interactif d’aide aux patients souffrant d’hypertension artérielle. Ce dispositif a été créé afin d’améliorer la qualité de la prise en charge des patients et se scinde en deux parties.

Hy-Quest pour faire un point sur son état de santé

HY-questLe premier élément du dispositif est un questionnaire en ligne qui permet au patient de faire un point sur son état de santé : Hy-Quest. Ce questionnaire peut être remis au médecin ou gardé par le patient, selon sa volonté. Hy-Quest permet au patient de préparer le dialogue avec le médecin avant un rendez-vous. Réaliser le questionnaire à domicile et non dans un cabinet procure l’avantage d’avoir des réponses plus proches de la vie du patient.

Le questionnaire est en libre accès sur www.centre-hypertension.com.

Hy-Result® pour interpréter les résultats d’automesure de tension artérielle

Le second élément du dispositif est un logiciel qui génère automatiquement une interprétation des résultats d’automesure de tension artérielle réalisés par le patient : Hy-Result®.

Créé par Nicolas Postel-Vinay et Guillaume Bobrie en lien avec un comité scientifique international, Hy-Result® dispose d’un algorithme qui utilise des règles rédigées par des experts de l’hypertension artérielle. Le logiciel calcule lesvmoyennes des résultats de pressions systolique (PAS) et diastolique (PAD) et prend en compte des variables de l’utilisateur (âge, sexe, traitement antihypertenseur ou non, comorbidités telles que diabète, maladie rénale…). Ces données sont alors intégrées en fonction des recommandations de pratique clinique qui donnent la définition de l’hypertension, de normotension ainsi que les objectifs tensionnels à atteindre sous traitement.

HY-result

Le logiciel demande à renseigner le poids et la taille du sujet connecté pour calcul de l’IMC et des données du profil patient (consommation d’alcool et de tabac, prise éventuelle d’une contraception orale) afin de parfaire le message de prévention cardiovasculaire dans son ensemble. La rédaction des messages textuels automatisés est conforme aux textes et recommandations cités en références. La formulation est faite dans un langage courant adapté aux patients. Les auteurs ont soumis l’ensemble des messages à un conseil scientifique composé de spécialistes de l’hypertension artérielle de plusieurs nationalités (France, Belgique, Canada, Italien, Portugal, Suisse), de l’éducation du patient et de l’informatique médicale. Le choix de la rédaction finale a fait l’objet d’un consensus d’experts.

L’algorithme d’aide à l’interprétation des résultats d’automesure est disponible en deux versions :

  • une version web accessible via le site internet automesure.com
  • une version connectée directement intégrée au tensiomètre communiquant fabriqué par la société Withings.

Source : Hôpital européen Georges-Pompidou

Capote Riposte : application sur la contraception d’urgence

Pour sensibiliser sur la contraception d’urgence, le laboratoire HRA Pharma lance une application mobile ludique : Capote Riposte. Découverte.

capote_riposte1-350x500Après le serious game « Nuit Chaude Douche froide » lancé il y a quelques jours, le laboratoire HRA Pharma poursuit son dispositif digital pour sensibiliser le grand public sur la contraception d’urgence avec l’application mobile Capote Riposte.

Cette application se présente sous la forme d’un jeu dont l’objectif est d’empêcher des spermatozoïdes de s’échapper du plateau de jeu en leur lançant des préservatifs afin de les piéger. En répondant au quizz composé de questions sur la contraception, le joueur peut « gagner » une contraception d’urgence orale qui équivaut à une « nouvelle vie ».

L’objectif à travers des leviers ludiques et la mécanique du jeu est de mieux informer le grand public sur la contraception d’urgence.

apple store &   Android app on Google Play

Source : HRA Pharma

Nouveau site web pour tout savoir des hémopathies malignes

Le laboratoire Janssen lance un nouveau site web à destination des professionnels de santé pour tout savoir sur les hémopathies malignes : hemopathies-malignes-B.fr. Présentation.

Les hémopathies malignes, appelées aussi cancer du sang ou tumeurs hématologiques sont dues à la transformation et à la prolifération anormale de certains globules blancs, ou lymphocytes présents dans le sang ou le système lymphatique.

A la pointe de la recherche thérapeutique sur les hémopathies malignes, le laboratoire Janssen a souhaité mettre à la disposition des professionnels de santé le site www.hemopathies-malignes-B.fr afin de leur apporter de l’information validée sur les hémopathies malignes.

hemopathies-malignes

Ce site offre tout un panel de contenus pour mieux comprendre la survenue et le développement de la maladie, à travers trois espaces : « Hémopathies malignes B », « Voies de signalisation des cellules B » et « Ressources ».

On y trouve notamment une présentation des modes d’activation des voies de signalisation intracellulaires, des ressources documentaires et prochainement des études et expérimentations.

Source : Janssen

Bee : dispositif mobile et connecté de suivi pour diabétique

La société suisse Vigilant a mis au point dispositif de suivi du taux de glycémie et des injections depuis le smartphone : Bee. Découverte.

Aujourd’hui, le nombre de diabétiques ne cesse d’augmenter. Aujourd’hui en France, on évalue à 3,5 millions le nombre de personnes atteintes de diabète. Je vous ai présenté récemment l’initiative de la société suisse Vigilant avec son objet connecté pour accompagner les patients diabétiques : la seringue connectée Vigipen.

Vigilant poursuit le développement de dispositif pour accompagner le patient diabétique avec le lancement de Bee. Ce nouveau dispositif permet à son utilisateur de gérer son diabète grâce à un lecteur qui assure le suivi de son taux de glycémie ainsi que ses injections d’insuline et ce, depuis le smartphone.

bee

De petite taille, longueur de 110 mm et largeur de 24,5 mm, ce dispositif Bee peut être utilisé seul ou alors directement fixé sur un stylo injectable à insuline. L’application mobile dédiée, compatible sous Android et iOS, offre la possibilité d’enregistrer les taux de glycémie ainsi que les quantités d’insuline injectées par le stylo connecté. Elle permet également au patient de gérer un carnet de suivi complet avec les données enregistrées et des paramètres d’alerte.

Ce dispositif Bee s’adresse aussi bien aux parents ayant un enfant atteint de diabète que des patients diabétiques âgés. L’intérêt pour le patient est que les données sont directement visibles à tout moment et en tout lieu sur le smartphone via différents graphiques.

Source :Vigilant

Nouveau site web pour sensibiliser à l’hypertension

Le Comité Français de Lutte contre l’HyperTension artérielle (CFLHTA) lance un nouveau site web pour sensibiliser le grand public à la prise en charge de l’hypertension : hypertension-webtv.fr. Présentation.

L’hypertension artérielle (HTA) est la principale maladie chronique en France. En 2014, 30% de la population française souffrent d’hypertension artérielle, soit 12 millions de personnes. Les deux conséquences vasculaires principales de cette maladie sont l’augmentation des risques de survenue d’accident vasculaire cérébral (AVC) et la perte de mémoire (maladie d’Alzheimer). Chaque année, 130 000 accidents vasculaires cérébraux sont favorisés par l’HTA dans notre pays constituant une des premières causes de handicap.

Pour sensibiliser les patients à l’importance de prendre en charge et de traiter leur hypertension, le Comité Français de Lutte contre l’HyperTension artérielle (CFLHTA) et ses partenaires ont lancé le site web hypertension-webtv.fr.

hypertension-webtv.fr

Ce site met à disposition différents éléments :

  • des témoignages vidéos de professionnels de santé pour sensibiliser le grand public
  • un livret d’information « Quand l’hypertension fait perdre la tête… »
  • un test en ligne pour repérer les troubles de la mémoire

Source : Comité Français de Lutte contre l’HyperTension artérielle (CFLHTA)

 

Participez aux Trophées de la e-santé 2015

Dans le cadre de la nouvelle édition de l’Université d’été de la e-santé, une nouvelle édition des Trophées de la e-santé est organisée. Présentation.

Organisée par Castres-Mazamet Technopole et le Centre e-santé / Platinnes, l’Université d’été de la e-santé rassemble chaque année à Castres plus de 500 participants, acteurs et décideurs du secteur santé/social et innovation technologique, pour débattre des usages, technologies et applications sur l’utilisation des TIC dans le domaine de la santé et du bien-être.

Universite-esante-2015

Dans le cadre de la 9ème édition de l’Université d’été de la e-santé, du 1 au 3 juillet 2015, les Trophées de la e-santé soutiennent et récompensent les solutions et les applications dans le domaine des technologies de l’information et de la communication pour la santé, valorisant ainsi la filère et les acteurs de la e-santé.

Les Trophées de la e-santé sont, non seulement, un observatoire vivant de l’innovation numérique en santé, mais aussi un réel label permettant d’identifier les champions de demain. Les Trophées de la e-santé ont su gagner au fil des années une légitimité internationale.

Ouvert aux entrepreneurs, chercheurs et professionnels de santé, français et internationaux, le dossier de candidature est disponible en téléchargement sur le site Universite-esante.com et peut être déposé jusqu’au lundi 18 mai 2015.

8 trophées pour récompenser l’innovation

Trophee-esante-2015« La e-santé est un secteur varié qui s’articule autour de nombreuses solutions, tant produits que services. Professionnels ou non, les acteurs eux-mêmes sont multiples. Nous avons ainsi déterminé 5 catégories et 3 prix spéciaux pour refléter au maximum la diversité des domaines d’applications des technologies à la santé, sans oublier les étudiants », déclare Virginia Doan, responsable de l’Université d’été de la e-santé.

5 catégories sont proposées :

  • Télémédecine (téléconsultation, téléexpertise, télésurveillance, téléassistance)
  • Autonomie et maintien à domicile (domotique, géolocalisation, détecteurs de chute…)
  • M-Health (applications mobiles & télémédecine mobile …)
  • Réseaux sociaux de patients ou d’acteurs de santé (portails internet/espaces de veille, d’échanges et de partage des connaissances patients / familles /accompagnants / soignants…)
  • Projets étudiants (projets réalisés par des étudiants dans le domaine de la e-santé)

3 prix s’ajouteront à ces catégories :

  • Grand Prix Pierre Fabre
  • Coup de coeur du jury
  • Prix des Internautes

Pour cette édition 2015, une audition publique des finalistes se déroulera le 1er juillet 2015, devant un jury d’experts, avec retransmission en streaming live sur tv-esante.com.

Pour connaître toutes les modalités d’inscription et découvrir l’Université d’été de la e-santé : www.universite-esante.com.

Source : Université d’été de la e-santé