MSD lance DiabetoPartner sur l’Apple Watch

MSD France lance la première application Apple Watch dédiée aux diabétiques, pour améliorer le suivi quotidien de leur maladie, en partenariat avec la Fédération Française des Diabétiques : DiabetoPartner. Présentation.

MSD_Diabetopartner_1Depuis le 24 avril, date de lancement de l’Apple Watch en France, MSD propose une nouvelle version de l’application mobile DiabetoPartner conçue pour l’Apple Watch. Créée en 2014, cette application offre aux patients diabétiques de type 2 de nombreuses fonctionnalités leur permettant de mieux suivre leur maladie au quotidien. Pour information cette application compte aujourd’hui 23.000 téléchargements.

Imaginée par des professionnels et des patients, cette application a été conçue pour répondre aux besoins des diabétiques, identifiés grâce à une enquête réalisée auprès de 4.000 membres de la Fédération Française des Diabétiques.

Plusieurs fonctionnalités proposées :

  • Notifications en temps réel avec rappel de rendez-vous et de prise de médicament
  • Synchronisation avec l’iPhone et notamment le HealthKit pour un suivi de l’activité physique
  • Suivi en un coup d’œil du taux de sucre dans le sang

Avec DiabetoPartner, l’Apple Watch devient un véritable compagnon santé au poignet. La version iPhone de l’application 100% connectée à l’Apple Watch offre des fonctionnalités complémentaires pour une expérience encore plus riche.

  • Conseils et informations pratiques de la Fédération Française des Diabétiques
  • Enregistrement des ordonnances et rappels des renouvellements
  • Carnet de suivi détaillé des bilans biologique

MSD_Diabetopartner_2

Source : MSD

 

Publicités

Terraillon lance l’application Wellness Coach

La société Terraillon lance une nouvelle application associant coaching et conseils personnalisés autour du bien être et de la santé connectée : Wellness Coach.

Très implanté sur le marché du quantified self, et leader en France sur le marché du pesage, Terraillon  se lance dans la création d’application et de services : impédancemètres, traqueurs d’activité, tensiomètres, podomètres et désormais balance de cuisine connectée…

Au cœur de l’écosystème de ses produits connectés, Terraillon lance une application de rupture qui allie coaching et conseils personnalisés : Wellness Coach.

Terraillon-Application-Wellness-Coach

Développée et designée en France par l’agence de marketing mobile Phonevalley, cette application propose une toute nouvelle approche pour le consommateur qui va au-delà de simple courbes de données. Wellness Coach propose :

  • des conseils personnalisés qui s’accordent avec les objectifs de l’utilisateur suivant 3 thématiques différentes : Gestion de la ligne / Zen / Forme et vitalité.
  • des informations sur les paramètres de santé : IMC, impédancemétrie, etc, pour mieux les appréhender.
  • un niveau d’analyse très détaillé permettant d’afficher sur un même graphique les courbes de masses graisseuse et musculaire ou encore de suivre ses apports énergétiques au quotidien grâce à la nouvelle balance de cuisine connectée NutriTab.

Pour cette nouvelle application, Terraillon s’est appuyé sur des spécialistes de la santé et de la nutrition. Wellness Coach se positionne comme la seule application sur le marché à regrouper à la fois les dépenses et les apports énergétiques, le suivi du poids et des différentes masses avec des conseils personnalisés et un coaching premium de 3 mois.Avec ce service, Terraillon offre un véritable accompagnement à l’utilisateur.

A noter que Wellness Coach est compatible avec l’application Health d’Apple qui permet de gérer son activité physique de A à Z : mesurer sa fréquence cardiaque, les calories brûlées, etc… L’utilisateur pourra ainsi suivre l’évolution de sa santé et de sa forme à travers ces deux applications.

Terraillon-NutriTabCette application se positionne , avec deux innovations produits :

  • la balance de cuisine nutritionnelle connectée NutriTab qui calcule la valeur nutritive de chaque aliment pesé (calories, glucides, lipides, protéines, fibres et sodium) et permet de suivre ses apports énergétiques au quotidien grâce à une synchronisation automatique des données sur l’application Wellness Coach.
  • le pèse-personne connecté Web Coach Easy View avec écran déporté pour une lecture facilitée des données (poids, masses graisseuse, hydrique, musculaire et osseuse) .

apple store &   Android app on Google Play

Source : Terraillon

Roche Diabetes Care lance la page Facebook « Bien vivre mon diabète »

Le laboratoire Roche Diabetes Care enrichi son offre digitale pour accompagner le patient diabétique dans sa vie au quotidien avec le lancement d’une page Facebook : Bien vivre mon diabète. Découverte.

Partant du constat qu’un nombre croissant de personnes atteintes de maladies chroniques utilisent aujourd’hui Internet et les réseaux sociaux pour s’informer sur leur pathologie, la gérer au quotidien et échanger avec d’autres patients, le laboratoire Roche Diabetes Care France ouvre un espace d’échanges dédié aux personnes diabétiques (DT1 et DT2) et leurs proches sur Facebook : Bien vivre mon diabète.

Roche-Facebook

L’objectif de cette page est de faciliter le quotidien des patients et d’améliorer leur qualité de vie, leur autonomie, leur confort et leur mobilité. Elle s’adresse à toutes les personnes diabétiques de type 1 et 2, à leurs proches et aux femmes qui présentent un diabète gestationnel.

Roche Diabetes Care France publiera régulièrement :

  • des informations et conseils sur les différents types de diabète et leur prise en charge
  • des idées recettes et des conseils liés à l’alimentation
  • des témoignages de patients et de proches
  • des posts sur les idées reçues
  • des informations ciblées pour les femmes, les adolescents, les enfants, les seniors
  • des quiz pour tester ses connaissances

 Source : Roche Diabetes Care

E-santé et les Français : un décalage entre attente et usage

La 4ème édition de l’étude Santé de Deloitte, réalisée avec l’Ifop, qui questionne les Français sur leur consommation de soins et de services santé vient de paraître. Découverte des principaux résultats.

Au cours de ce Baromètre Santé 2015, un panel de plus de 2 000 Français a été interrogé sur leur perception du système de santé en général, mais aussi sur l’évolution de leur budget santé, sur l’efficacité de la prévention, les attentes des complémentaires santé, et enfin sur le développement de la e-santé.

deloitte-ifopPrincipaux chiffres :

  • Satisfaction des Français de la qualité de leur système de santé (86%)
  • Néanmoins, 86% des Français anticipent une hausse des dépenses de santé restant à leur charge au cours des prochaines années
  • 54% des Français ont le sentiment que le nombre de médecins généralistes diminue dans leur région
  • 75% des Français sont satisfaits des remboursements de leur mutuelle sur les principaux postes de dépenses (consultation, hospitalisation…)
  • 70% des Français sont au courant de la généralisation de de la complémentaire santé
  • 48% pourraient avoir recours à une couverture supplémentaire auprès de leur mutuelle
  • Trois Français sur quatre attendent des services d’accompagnement au parcours de vie de la part de leur mutuelle
  • 62% des personnes ayant mis en place une action de prévention constatent une amélioration de leur santé
  • 40% des Français estiment manquer de moyens financiers pour agir sur leur propre santé
  • 1 Français sur 2 estime que le système de santé est en retard en matière de e-santé
  • 20% des moins de 24 ans seraient prêts à payer pour bénéficier d’une application mobile en matière de prévention mais 1 jeune sur 2 cite comme obstacle à l’usage de la e-santé la crainte quant à la confidentialité de leurs données personnelles
  • 42% affirment ne pas connaître précisément la nouvelle loi de santé

Une forte attente des Français autour de la e-santé

Un Français sur deux se montre partagé quant à la place qu’occupe le système de santé français en matière de e-santé et pointe du doigt son retard. Le premier bénéfice de la e-santé perçu par les Français réside dans l’amélioration de la coordination des professionnels de santé (81%). Plus de 3 Français sur 4 (77%) estiment également que la e-santé sera efficace pour mieux suivre des indicateurs biologiques de santé comme le pouls, la tension, le poids, mais aussi pour lutter contre les déserts médicaux par 2 Français sur 3.

Deloitte-esante-2015

 

En pratique :

  • 35% des Français déclarent consulter des sites Internet d’information en santé,
  • 14% disposent d’un Dossier Médical Personnel,
  • 8% ont installé sur leur smartphone des applications mobiles d’information en santé
  • 7% disposent de dispositifs médicaux communicants (objets connectés).

En revanche, près de la moitié des Français (47%) n’utilisent aucun de ces outils d’information médicale. En prime, 16% des Français seulement déclarent aujourd’hui échanger par e-mail ou SMS avec les professionnels de santé.

L’étude met pourtant en exergue que 87% des Français pensent qu’il serait intéressant que des applications mobiles viennent à proposer un contact facilité avec des services d’urgence. De même, 87% pensent qu’une aide à la prise en charge et au suivi de maladies spécifiques ou chroniques serait intéressante. En revanche, encore une très légère partie est prête à payer pour ces applications.

Enfin, en partant du principe que le secret médical et la confidentialité de leurs données médicales sont sécurisés, premier frein à l’utilisation de la e-santé (41% dont un jeune sur deux de moins de 24 ans), les Français se montrent en grande majorité favorables à son développement, et notamment à la transmission électronique de leurs résultats d’examen médicaux entre professionnels de santé (87%), au renouvellement d’ordonnances à distance (84%) et à la réception de leurs données médicales ou de leurs résultats d’examen sous format électronique (81%).

« Les Français croient au potentiel de l’e-santé et sont favorables à son développement : 4 Français sur 5 la jugent ainsi efficace pour améliorer la coordination entre les professionnels de santé. Toutefois, pour une mise en œuvre à grande échelle de l’e-santé, certains freins restent à lever, notamment l’inquiétude des jeunes face à la confidentialité des données », commente Mathieu Grosheny, Senior Manager Conseil Assurances de Personnes et Protection Sociale chez Deloitte.

Source : Deloitte

Nouveau serious game sur la contraception d’urgence

Le laboratoire HRA Pharma lance un serious game qui permet de s’informer de manière originale sur les risques encourus lors d’un échec contraceptif : « Nuit chaude, douche froide ».  Découverte.

Pour rester au plus près de la réalité, abordant le sujet de la contraception d’urgence sans tabou avec un regard bienveillant et dénué de tout jugement moralisateur, le laboratoire HRA Pharma lance le serious game « Nuit chaude, douche froide », qui dispense des informations fiables, essentielles, de manière ludique et interactive.

nuitchaudedouchefroide

Réalisé par l’agence Interaction Healthcare, l’interface permet de prendre part aux aventures d’Amélie, une jeune fille ordinaire, peu encline aux aventures d’un soir et qui pourtant va être confrontée aux conséquences possibles d’une nuit d’amour imprévue avec un garçon inconnu.

Au lendemain d’une nuit « chaude », c’est « la douche froide » pour Amélie ! Le garçon est parti sans laisser de téléphone et la jeune femme n’a que des bribes de souvenirs de cette nuit… que s’est-il passé ? Ont-ils utilisé un préservatif ? Que faut-il faire à présent ?

nuitchaudedouchefroide2

Pour mettre fin aux angoisses d’Amélie, le joueur mène l’enquête avec elle à travers plusieurs choix de scénarios. Au fil de l’intrigue, il découvre les risques auxquels Amélie s’est exposée et les moyens d’y faire face. Chaque conversation avec un personnage est émaillée de questions quizz sur les risques d’IST et de grossesse non désirée. Au fil du jeu, l’internaute fait évoluer Amélie dans son enquête et prend conscience de l’importance d’être
bien informé.

Source : HRA Pharma

 

Dentagora : portail dédié à la santé bucco-dentaire

Pour répondre aux demandes d’information des internautes sur la santé bucco-dentaire, un nouveau portail web a vu le jour : Dentagora.fr. Présentation.

Aujourd’hui, la santé bucco-dentaire est un vrai défi de santé publique. Les internautes sont en recherche constante d’informations accessibles et immédiates autour de nombreuses questions : Comment éviter les caries ? Mal de dents, que faire ? Comment prendre soin de ses dents ? Comment entretenir un superbe sourire ? Peut-on poser des implants dentaires à tout le monde ? Quel est l’âge optimal pour commencer un traitement d’orthodontie ?

Pour apporter des réponses à toutes ces questions, et conscient de l’importance d’une vulgarisation et d’une pédagogie accrues de la santé bucco-dentaire, le Docteur Norbert COHEN, stomatologue spécialisé en implantologie dentaire, lance Dentagora.fr : un site inédit consacré à la santé bucco-dentaire, animé par des chirurgiens-dentistes experts dans leur domaine.

Dentagora

Dentagora, accessible depuis tous les supports mobiles (smartphone et tablette), se positionne comme la 1ère plateforme dédiée à l’e-santé dentaire avec un espace interactif unique, simple et complet, d’informations, d’échange et d’écoute.

Véritable communauté de patients en ligne, Dentagora propose des informations de sources scientifiques, des échanges modérés par des experts mais surtout la possibilité de poser des questions et d’ obtenir instantanément des réponses de spécialistes et non d’internautes.

Pour ouvrir l’accès à la connaissance de la santé bucco-dentaire des contenus de fond et d’actualité sont développés par des chirurgiens-dentistes, stomatologues, orthodontistes ou encore dentistes pédiatriques. Hygiène, soins, chirurgie, orthodontie, prothèses, implants dentaires, pédodontie… tous les sujets touchant à la dentisterie sont traités pour aider les internautes à prendre soin de leurs dents, quels que soient leur âge et leur état de santé. Pour que chacun devienne acteur de sa santé bucco-dentaire.

Le forum Dentagora.fr, la santé bucco-dentaire connectée

Dentagora.fr est un espace unique dédié à l’écoute et à l’échange avec ses internautes. Un forum thématique (blanchiment, esthétique, tourisme dentaire, laser, …) sera prochainement proposé sur le site, modéré par des dentistes en fonction de leur spécialité et des questions.

Un tchat hebdomadaire est également proposé sur la page Facebook de Dentagora le 1er dimanche de chaque mois entre 10h00 et 12h00. Les internautes peuvent poser des questions aux spécialistes dentaires et obtenir des réponses précises. Ces échanges virtuels ne remplacent pas une  visite chez le dentiste mais permettent de préparer et d’aider le patient à l’envisager sereinement.

Source : Dentagora

ABCDiabete : nouveau site web autour du diabète par Lilly

Le laboratoire Lilly lance un nouveau site pour accompagner les parents d’enfants et adolescents après l’annonce de leur diabète  : ABCDiabete.fr. Découverte.

Pour apporter des réponses concrètes et pratiques aux questions que les parents d’enfants et adolescents après l’annonce de leur diabète de type 1 peuvent se poser au moment de leur retour à la maison, le laboratoire Lilly met à disposition le site web ABCDiabete.fr.

abcdiabete

Réalisé avec l’aide de soignants, ce site propose différentes thématiques :

  • Communiquer : comment parler simplement du diabète à l’entourage de l’enfant ?
  • Alimentation : bien s’alimenter au quotidien, à la maison, à l’extérieur…
  • Traitement : en pratique, le matériel nécessaire, le rôle de chacun…
  • Hypo-Hyper : que faut-il faire en cas d’hypoglycémie ou d’hyperglycémie?
  • Au quotidien : la mise en place du projet d’accueil individualisé (PAI) avec l’école, les activités sportives
  • Les maladies : que faire si l’enfant ou l’adolescent tombe malade (risque de cétose) ?
  • Vos droits : les droits aux congés et aides diverses sont présentés

« La sortie de l’hôpital est un moment attendu, mais qui peut aussi s’avérer inquiétant car la « vraie vie » va reprendre ses droits avec ce nouvel « intrus », le diabète, qui nécessite d’être apprivoisé au fil des jours » ont constaté les soignants impliqués dans le projet. Ils conseillent donc d’anticiper les situations concrètes :

  • Qui mesure la glycémie ?
  • Qui fait les injections ? À quel moment ? À quel endroit ?
  • Comment sont organisés les repas ?
  • Qui gère les situations d’urgences (hypo ou hyperglycémie) et comment ?

L’objectif de ce site est de contribuer à rassurer l’enfant ou l’adolescent afin qu’il puisse continuer à vivre normalement, « comme avant » et « comme tous les autres enfants » : réaliser tous ses projets personnels, scolaires et sportifs.

Source : Lilly France